Considération générale sur le Soi Supérieur

La plus part des procédés de méditation parle de l’unité que nous devons rechercher avec notre MOI véritable. Nous sommes généralement invités à être à l’écoute de nous-mêmes et en quête du jaillissement de l’étincelle Divine en nous, de la révélation de la pure conscience de nous-mêmes. 

Il nous est apparu nécessaire de rendre ce concept plus clair afin que l’unité entre notre personnalité et notre Divin Maître  ne soit pas une vue de l‘esprit mais plutôt un état d’esprit palpable. 

Le SOI SUPERIEUR est un principe qui nous est à la fois :

          Immanent, c’est-à-dire se trouvant à l’intérieur du tout manifesté et participant à son essence ;

          Transcendant, c’est-à-dire extérieur au TOUT en tant qu’élément étranger et supérieur à lui-même, capable de  l’observer. 

 

Conçu ainsi, il s’agit d’une conscience propre, jouissant d’une totale autonomie vis-à-vis d’elle-même et sur les êtres et les choses de la création. Chaque partie de la Nature, chaque partie de l’Univers, chaque parcelle de nous est imprégnée de notre Divin Maître et tout lui est extérieur. Ainsi, peut-il apprécier tout dehors et dedans ; se poser comme acteur et spectateur de tout déroulement.  Le Divin Maître à parfaitement conscience de lui-même et notre unité avec lui nous rendra parfaitement conscient de nous-mêmes et de tout. 

La prise de conscience du SOI SUPERIEUR ou de Notre Divin Maître en nous et hors de nous passe par : 

 

          Une forme de détente qui doit progressivement emmener vers la conscience de chaque partie de son corps en tant qu’entité appartenant à l’univers ; 

          La vision de ce qui en nous, dans la nature et dans l’univers est nécessairement supérieure à nous et nous impose force et crainte. 

 

L’importance du second point réside dans notre aptitude à ressentir cette vérité et à la refléter, non pas à la réfléchir. 

 

La détente entière du corps est un exercice qu’il faut aborder avec patience et calme. Il faut la ressentir de la tête aux pieds comme la descente de quelque chose qui à son passage, nous fait prendre conscience que nous sommes un ensemble composé de plusieurs parties distinctes les unes des autres. Une invitation à la détente consiste à projeter sa conscience vers l’endroit du corps indiqué pour l’identifier et le ressentir sans avoir à le toucher

 

Ainsi, dans votre espace de travail privé, lorsque vous ressentirez le besoin de vous détendre, adoptez la démarche suivante après les trois respirations profondes d’usage : 

          Respirez calment et lentement toujours par le biais de votre poitrine…

          Prenez conscience de votre corps tout entier en le passant au crible de votre ressentir de la tête au pied… Puis… Détendez-vous. Détendez votre tête… votre cuir chevelu… votre nuque… votre visage… décrispez votre visage… détendez votre front… détendez vos paupières… détendez votre nez… détendez vos joues… détendez votre bouche, votre mâchoire inférieure… détendez vos oreilles… détendez votre cou, sentez votre tête reposer sur lui… relâchez vos épaules, vos avants bras droit et gauche, vos bras droit et gauche, vos mains droite et gauche… détendez chaque main, chaque doigt… détendez votre poitrine… détendez votre dos, votre ventre, vos hanches. Votre tronc est parfaitement détendu et il repose sur votre fessier… détendez vos fesses, vos cuisses… détendez vos genoux… détendez vos tibias droit et gauche, vos mollets droit et gauche… détendez vos chevilles… détendez vos pieds… détendez vos orteils… détendez la plante de vos pieds…  

          Imprimez le calme en vous même…

          Soyez conscient de chaque partie de votre corps ;

          Respirez calmement et toujours lentement ; 

          Prenez conscient de votre environnement, de tout ce qui vous entoure… de votre espace privé de travail… de votre maison… de votre quartier… de la nature… 

          Respirez calmement… prenez d’avantage conscience de l’air qui provient de la nature (plantes, animaux, sol, ciel, etc.)… de l’air qui pénètre dans votre être lentement… prenez conscience de tout ce qui vous entoure… êtres et choses…  

          Ressentez cette harmonie dans les êtres et les choses… cette grandeur qui rend tout homogène… tout cohérent… 

          Ressentez la force du TOUT immense… cette perfection et cette harmonie sont en vous… 

          C’est la vie… la vie des plantes… la vie des êtres… la vie des pierres… votre cœur… votre être qui aspire cette vie… votre être qui porte la vie en lui…

          C’est notre Divin Maître… 

          Il Est… nécessairement par lui-même… sans notre appui… sans aucun appui, il est… il est en nous… 

          Visualisez la vie, comme une onde de lumière de couleur violette … 

          Elle jaillit de vous … elle est abondante autour de vous… vous avez conscience d’elle… vous êtes ainsi unis à LUI, L’unique… par sa lumière… 

          Vous êtes UN avec nous-mêmes…   Vous êtes UN avec la Nature… Vous êtes UN avec l’univers tout entier… 

          Respirez calmement et toujours lentement ;

          En Lui notre Divin Maître… Cela est !

 

La respiration qui est une activité de la poitrine dont les organes principaux sont le cœur et les poumons est un moyen de ressentir cette vérité profondément. La pratique que nous proposons visera ce but (se référer au CDRom)

Mais il est à noter qu’elle est nettement plus efficace quand elle est exercée par le truchement de la poitrine. En effet, une respiration par gonflement de la cage thoracique est non seulement d’un apport substantiel en termes de capacité de captation d’air mais elle favorise le déblocage musculaire de la poitrine, entrainant l’accroissement de la capacité d’emmagasinage de l’air. En effet, les poumons humains on une capacité de trois (3) litres d’air mais la respiration régulière inconsciente que nous pratiquons en général sous-exploite cette capacité.  La respiration consciente est un véritable exercice physique dont les avantages sont nombreux à savoir entre autre : 

          L’évacuation du gaz carbonique et des vapeurs d’eaux viciées ;

          La respiration cutanée ;

          La transpiration abondante ; 

          L’entretien et le drainage du sang ;

          L’entretien du cerveau  qui est très demandeur d’oxygène (il consomme environ ¼ de la quantité d’air nécessaire à l’organisme) ;  

          La protection contre le surmenage, la tension nerveuse, l’anxiété, etc.     

          La captation de la force vitale ambiant appelée ETHER, NOUS, PRANA…

 

La respiration contrôlée est un outil efficace de reprogrammation de l’être et de purification. 

Pour respirer convenable, il faut respirer en gonflant la poitrine afin de travailler les muscles pulmonaires et dorsaux.  Nous vous recommandons dans le cadre de nos exercices de recourir à la méthode ci-dessous : 

 

          La technique est inspirez (le ventre) gonflez les poumons… bloquer quelques instant puis expirez, (videz les poumons puis videz le ventre) bloquer quelques secondes… recommencez ;

          la respiration doit être calme, inaudible pour votre voisin et surtout…. vous ne devez jamais forcer… ne jamais être en manque d’air… Il vous faut rechercher l’harmonie, la souplesse du rythme respiratoire….

          En même temps, il faudra visualiser que tout autour de vous est Lumière… que l’air que vous respirez est Lumière… qu’en faisant entrer l’air dans vos poumons par la respiration (par les narines), c’est de la lumière que vous faites s’emmagasiner en vous… familiarisez-vous avec cet état de fait… (vous pouvez dire en vous-même, « j’aspire la lumière… tout mon être baigne dans la lumière… mon être aspire la lumière)

          imaginez en même temps que même votre peau et tout votre corps sont entrain d’aspirer cette lumière (l’air aux propriétés particulièrement actives)…, que chaque pore s’imprègne de cette force ambiante ; 

          … Inspirez… la lumière… Puis de nouveau… expirez calmement…

 

Il vous sera demandé d’effectuer les trois respirations profondes. Ces trois respirations sont une variante simple de l’exercice complet de respiration ci-dessus proposé. Exercice plus simple, il se présente suivant les instructions ci-dessous : 

          Inspirez profondément pendant 4 secondes ;

          Retenez votre respiration pendant 4 secondes ;

          Puis videz l’air calmement par le nez en 4 secondes ;

          Bloquez la respiration 4 secondes avant de recommencer; 

          …Faites un deuxième cycle… 

          …puis un troisième cycle. 

 

Gardez toujours une harmonie… vous ne devez jamais manquer d’air… ce qui veut dire que vos poumons ne sont jamais vides…

Cet exercice peut être poursuivi au-delà de 3 cycles mais il est important d’y aller lentement et de reprendre une respiration normale dès que l’on ressent quelques étourdissements. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top