INSTRUCTION DE MEDITATION

Comme nous l’avions fait remarquer plus haut, la méditation est un processus. Nous allons voir ensemble, la meilleure façon de s’y plonger afin d’en retirer un bénéfice maximal. 

 

Méditation : alchimie intérieure et connectivité 

 

« La source de tous ce que nous appréhendons par nos sens est invisible. Finalement, 90% du TOUT cosmique échappe à notre vue. 

« Hermès l’appelle « ce qui est en Haut » et il est antérieur à nous et à tous. 

« Le phénomène est lié à l’espace et se déroule dans le temps. Il apparait à la conscience qui le perçoit sur l’axe de l’existant. Tout a une origine supérieure y compris nous même. Donc, il est plus aisé de comprendre que tout ce qui est, devant nous a une origine supérieure et est guidé par des desseins insondables. 

« Ici, nous montrons qu’en nous même il se déroule une mécanique particulière allant de ce qui est abstrait à ce qui est concret. Et la maîtrise de celle-ci est une clé pour approcher l’autre côté. 

« Enfin, (et cela est important) entre le noumène et le phénomène, il y a un pont, une connexion qui permet au premier de se manifester donc de s’inscrire dans le temps et l’espace, face à la conscience. Ce pont ou connexion forme une loi dite de correspondance. Prenons un exemple. Dans les millénaires passés, les continents, les royaumes, les empires n’avaient pas de liaison ou quand ils en avaient possédaient des ponts, des connexions : 

          Le voisinage ;

          Les routes ;

          Les voies maritimes. 

« … si bien que tous les continents n’étaient pas connus et répertoriés.  

« Aujourd’hui, il y a le téléphone qui est un pont ou encore la télévision. Cela nous permet d’expliquer cette loi de correspondance et de dire que : pour qu’il y ait transport d’éléments d’un endroit à l’autre ce pont est nécessaire. L’élément transporté peut être tout ou partie de l’individu. Et en fonction du pont (poids, mesure et nombre de celui-ci) l’on peut transporter autant d’éléments que possible d’un endroit à l’autre ; les rapprocher pour que pendant un laps de temps donné, les espaces où se trouvent respectivement les individus fusions fusionnent. Ainsi quand nous appelons la Côte d’Ivoire du Congo, pendant un laps de temps précis, les deux endroits fusionnent et les individus communiquent ».

Extrait des travaux de la Grange ENOCH LE JUSTE N°5, 

LES MONDES ET QUASI MONDES ET LES ENTITES QUI Y HABITENT

 

De ce qui précède, il est clair que la méditation dans sa capacité à éveiller et dans son objectif de faire prendre conscience du TOUT UNIQUE dans sa multiplicité est un moyen de reconnexion tridimensionnel ; c’est-à-dire : 

          Avec nous par la voie de l’être ;

          Avec notre environnement par la voie de la Nature ;

          Avec l’immensité créée par delà la terre par la voie Cosmique. 

 

La connectivité doit être comprise comme notre capacité à nous « brancher » à divers plans de conscience et à les ressentir comme à en concevoir leur substance. Et comme l’extrait précédent le fait remarquer, il faut qu’il existe des ponts pour nous lier à ces divers états d’être. C’est là que les supports interviennent. Il s’agit de soutiens matériels, dynamiques, qui ont la faculté d’accroitre notre façon de ressentir. L’état de méditation est un parfait alignement où l’intellect se met au service du Divin Maître en acceptant de demeurer dans le calme afin d’être plus attentif à l’état d’âme, aux sentiments qui naissent de façon impersonnelle envers tout ce qui nous entour. Là l’intellect est attentif au besoin du cerveau tripal qu’il va rassurer. Tous vont décider ensemble de se soumettre à une réalité plus grande, plus élevée : Celle du Divin Maître. C’est là que se situe l’alchimie. Nous nous transformons à travers chaque méditation pour créer cet état de conscience où la cohésion est retrouvée en nous-mêmes et où nous pouvons être, et être plus conscient du IC et du NUNC. 

Pour réussir cette transformation ou alchimie intérieure et accroitre notre connectivité ou sensibilité aux plans de conscience, nous pouvons nous appuyer sur divers outils dont les incidences sur nos sens sont avérées.  

 

L’espace privé de travail et le sacré : la méditation est une activité intime, personnelle de découverte de soi en tant que temple de notre Divin Maître. C’est une prise de conscience qui se veut progressive et intégrale. Il faut lui dédier en plus de son temps, un espace fixe. 

 

Les éléments supports de la méditation : il peut être aménagé une tablette que l’on peut recouvrir d’une nappe blanche afin de figurer l’état de pureté auquel nous aspirons et le désir que tout comme cet autel érigé, notre corps, notre cœur et notre être deviennent l’autel de célébration de la GRANDE UNITE TOUT L’UNIVERS (DONT NOUS REPRESENTONS UNE PARTIE) AVEC LE DIVIN MAITRE

 

Les supports visuels et olfactifs : il peut être posé sur la tablette, un cierge symbolisant la Grande Lumière que nous souhaitons voir s’allumer en nous. L’on peut aussi disposer un encensoir afin d’assimiler les parfums odorants en nous à chaque inspiration et accéder ainsi à des aspects intérieurs de nous. 

 

Figure 8 : Aménagement d’un autel

 

Des images actives peuvent aussi être utilisées pour favoriser un état de concentration propice à la méditation ou même rendre l’espace privé de travail, plus dynamique. C’est le cas des formes suivantes: 

          Les fiches de prières : présentée d’une certaine façon, une fiche de prière peut faciliter la fixation de l’attention sur l’instant ;

          Les mandalas[17] ;

          Les yantras[18] ;

          Etc.

 

Vous devrez travailler petit à petit à faire correspondre, cet espace sacré à vous-même où à la vision idéale que vous avez de ce qui est pur, élevé, et supérieur. C’est la voie de la prise de conscience où le soi immanent et le soi transcendant se rejoignent. 

Avant d’ouvrir vos travaux de méditation, nous recommandons au cas où vous optiez pour la mise en place d’un autel dans votre espace privé de travail, la démarche suivante : 

IDisposer votre autel suivant les instructions ci-dessus présentées. 
IIMunissez-vous d’une boite d’allumette. 
IIIDites : 

« Ô Divin Maitre !

« De l’irréel conduis-moi au Réel,

« Des ténèbres conduis-moi vers la Lumière,

« De la mort conduis-moi à l’Immortalité ».

IVEnflammez l’allumette et Dites : « Fiat Lux »

(Que la Lumière Soit)

Allumez le cierge 

VAllumez ensuite l’encens (charbon+ poudre ou tige)

(Vous pouvez entamer et poursuivre le processus indiqué pour le travail méditatif). 

 

A la conclusion, en éteignant le cierge, dite : « Velat Lux ! (éteignez) Que la Lumière Brille à Jamais dans nos cœurs ».

 

Vous pouvez aussi procéder à des travaux méditatifs sans utiliser cette procédure et en vous occupant directement de votre ouvrage. Le point de départ à cet instant, c’est la posture.  

 

Conseil pratique 

 

La méditation est une pratique quotidienne, attelée (continue et avec persévérance) et patiente. Ce n’est qu’à ce prix que des résultats concrets seront visibles. Et, quand bien même, il y aurait résultat, il s’agit de faits intimes qui ne doivent pas sortir de votre sanctuaire (espace privé de travail) et qui ne concernent que vous vis-à-vis de vous-même. 

La clé de réussite de cette pratique consiste en un désintéressement sans cesse croissant pour les résultats de la méditation et aussi en l’entrain avec lequel vous aborderez quotidiennement, ce travail. Ainsi, tôt le matin (car c’est le moment propice) avant le levé du Soleil, autant que faire se peut, œuvrez dans le sens des conseils et instructions pratiques contenus dans cette partie. 

 

Trouvez pour votre espace privé de travail, un siège simple avec le minimum de confort et qui garantisse que vous soyez dans les dispositions ci-après : 

          Colonne vertébrale bien droit, reposant parfaitement sur la base fessier-cuisse. Utilisez pour votre méditation un siège confortable ; 

          Vous devez arriver à vous tenir droit sans rigidité ni tension d’aucune sorte ;

          Séparez légèrement les cuisses, la plante des pieds reposant sur le sol ; 

          Les paumes des mains doivent être posées sur les cuisses ; 

          Gardez du début à la fin de votre méditation, les yeux clos ; 

          Respirez toujours calmement et régulièrement sauf instruction d’exercice particulier de respiration ; 

          Soyez toujours attentif à vos pensées (pas de sommeil, ni de rêves éveillés) de sorte que dès que vous constaterez qu’elles se dispersent ou bien sont dirigées hors du but, vous les rappeliez avec calme mais aussi avec fermeté (il faut le faire avec patience, se parler à soi-même et converser avec ses pensées donc indirectement avec le cerveau intellectuel).

Donnez-vous un minimum de 15mn pour votre méditation en vous conformant au plan qui suit. 

 

PLAN DE MEDITATION (reportez-vous à la version audio)

 

Après une ouverture rituelle ou non, nous vous invitons à procéder de la manière suivante : 

 

Etape 1:Assis confortablement, veuillez effectuer les trois respirations profondes.  

Puis détendez-vous, détendez chaque partie de votre corps…

Adoptez une respiration calme et régulière… 

Etape 2:Visualisez votre corps entier… Fixez votre attention sur votre corps… 

… détendu… Prenez conscience de lui… Voyez le dans votre espace privé de travail… les murs ont disparu… Voyez-le ensuite dans la nature… ressentez le calme de la nature… la brise… les chants… soyez calme…

Soyez attentif à vos pensées afin qu’elles ne s’égarent pas… 

A présent, voyez comme une onde épaisse… de couleur violette… lumineuse… se manifeste dans la nature… 

C’est la Force du Divin Maître agissant dans la Nature… 

Cette même force est à l’intérieur de vous… chaque partie de votre corps vibre… vous êtes enveloppés par cette force entièrement… elle s’insinue en vous… entre par chaque orifice, par chaque pore, au rythme de votre respiration…   

Etape 3:Effectuez Sept (7) Respirations thoraciques… inspirez cette force du Divin Maître afin qu’elle s’unisse à vous et en vous… 

          Inspirez …  

          Inspirez …  

          Inspirez …  

          Inspirez …  

          Inspirez …  

          Inspirez …  

          Inspirez …

Vous baignez dans cette lumière…

Etape 4:Pensez que vous-même, homme inférieur (tripal, cardiaque et Intellectuel), vous vous êtes unis avec Notre Divin Maître… Pensez que vous manifestez sur terre cette essence sacrée…  Vous êtes devenu un canal…
Etape 5:Fixez votre attention sur le siège de vos pensées durant 30s…

Prononcez le « OM[19] » une fois pour purifier et maîtriser votre Intellect,  vos pensées… 

Inspirez…

aOOOOOOOOMMMMMMMM

Dites silencieusement en vous-même: « J’accepte du plus profond de mon être que Notre Divin Maitre illumine et Dirige lui-même Mon Intellect ».

Demeurez dans le calme pendant 1mn… Ressentez cela… Puis…

Etape 6:Fixez votre attention sur le siège de vos Sentiments durant 30s…

Prononcez le « OM » une fois pour purifier et maîtriser Votre cerveau cardiaque… 

Inspirez…

aOOOOOOOOMMMMMMMM

Dites silencieusement en vous-même: « Que Notre Divin Maitre sème en mon cœur une graine d’Amour Inconditionnel»

Demeurez dans le calme pendant 1mn… Ressentez cela… Puis…

Etape 7:Fixez votre attention sur votre abdomen et sur votre corps durant 30s…

Prononcez le « OM » une fois pour purifier et maîtriser Votre cerveau tripal… 

Inspirez…

aOOOOOOOOMMMMMMMM

Dites silencieusement en vous-même: « Que Notre Divin Maître agisse en moi afin que je serve».

Demeurez dans le calme pendant 1mn… Ressentez cela… Puis…

Etape 8:Réfléchissez pendant dix minutes au moins sur un thème. Structurez vos réflexions de la façon suivante : 

          Le sens du thème ;

          L’apport du thème pour notre existence ;

          L’apport du thème pour nos proches ;

          L’apport du thème dans notre environnement (social, professionnel, religieux, etc.) ;

          L’application pratique du thème ;

Restez calme et attentif aux réponses qui peuvent jaillir de vous car vous les noterez dans votre carnet de méditation. Suivez le fil de vos pensées et remontez leur origine…

 :Dites Une prière inspirante Consacrant l’Unité entre Dieu et l’Humanité (l‘unité de Dieu, la grande invocation, Je suis un…)
 :Prononcez le « OM » une fois, en l’expirant dans le but qu’il se répande dans le monde et que vous puissiez partager aussi, les bénéfices de votre réflexion avec la terre entière. Vous pouvez aussi le dire à voix base si vous ne vous trouvez pas dans des dispositions convenables. 

 

CONCLUSION 

 

C’est le lieu de partager avec vous nos derniers conseils. Et il est important de retenir que même si la méditation est un processus cadré pour aider la pensée à croitre comme une fleur de lotus, il n’en demeure pas moins qu’elle ne se laisse pas enfermer. Ainsi, avec l’acquisition de plus d’expérience, votre conscience parviendra à des réalisations plus que particulières.  

La méditation possède ce pouvoir intrinsèque de créer et c’est vraiment en elle que nous réalisons que nous sommes, co-créateur avec le Divin, responsable vis-à-vis de lui, face à nos propres pensées. 

La méditation est un levier pour progresser. Votre méditation après le processus indiqué n’est pas pour autant achevée car : 

          Vous avez pénétré un état de conscience où règne le calme 

          Vous souhaitez rester dans cet état où les réponses arrivent aisément ;

          Vous sentez la Force, la Lumière, l’Amour  et la Paix vous inonder. 

 

Alors…, ne quittez pas directement votre espace privé de travail. Prenez le temps de reprendre possession de vous-même avant d’ouvrir les yeux ; cela en bougeant chaque partie de votre corps pas à pas. Notez ce que vous avez acquis dans votre carnet et même les questions dont vous n’avez pas encore de réponse. Relisez votre carnet régulièrement.

 

Le processus proposé repose sur trois techniques : 

          La détente ;

          La respiration ;

          Et la méditation. 

Nous vous recommandons de les prendre individuellement et d’en assurer une bonne maîtrise car chaque technique se suffit à elle-même et chaque technique décuple en force quand une bonne association est faite. 

 

N’oubliez pas ! La réflexion méditative est dynamique et représente un don précieux. Vous pouvez demander à être éclairé sur :

          La nature ;

          Le cosmos ;

          Vous-même ;

          Votre existence ;

          Votre famille ;

          Les qualités nécessaires pour vous réaliser ;

          La façon de planifier votre évolution et votre devenir ;

          La façon de préparer la fin (votre transition par la demande de plus de conscience) ; 

          Etc. 

 

Nous vous recommandons de travailler sur un thème de méditation durant sept jours au moins avant de passer à une autre réflexion. La respiration proposée est une technique d’imprégnation, et d’assimilation de ce à quoi nous pensons. Aussi, après sept jours, l’objet de la méditation est bien encré et après plus de sept jours, nous assurons une maîtrise consciente de l’évolution de l’objet de méditation en nous-mêmes. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top